Pour un tweet écrit en 2014, le conseiller national Jean-Luc Addor est condamné pour discrimination raciale

powered by

Le Tribunal du district de Sion a reconnu Jean-Luc Addor coupable de discrimination raciale et l’a condamné à une peine pécuniaire de 60 jours-amendes avec sursis après un tweet publié en août 2014. Le conseiller national UDC avait écrit «On en redemande!»sur les réseaux sociaux suite à une fusillade dans une mosquée du canton de Saint-Gall. Son avocat Marc Bonnant ne se prononce pas encore quant à un éventuel recours au tribunal cantonal.