Remontées mécaniques de Crans-Montana: volonté d’apaisement après les tensions

powered by

Elle était très attendue, l’assemblée générale de CMA, deux mois après le «grounding» en pleines vacances de Pâques. L’AG a eu lieu mercredi après-midi en présence de l’actionnaire majoritaire, le milliardaire tchèque Radovan Vitek, et le conseiller d’Etat Christophe Darbellay. Malgré une perte de 36 millions de francs, les comptes ont été acceptés. Une perte qui tient à l’amortissement extraordinaire de 28,4 millions de francs dans le cadre du rachat des restaurants et parking de CMA à CMA Immobilier, propriété de la société CPI de Radovan Vitek. Un tour de passe-passe qui a soulevé les questions des petits actionnaires de Crans-Montana (à peine 3% de l’actionnariat), par la voix de leur président Gilles Davoine.

Les communes (qui détiennent 11% des actions) ont manifesté leur abstention à l’heure des comptes. Elles soulignent toutefois leur volonté d’apaisement.

Au sein du conseil d’administration, le président de Lens David Bagnoud laisse la place à Laurent Bagnoud, conseiller municipal de la commune de Crans-Montana. Ce dernier est l’invité du JOURNAL ce jeudi.