Sierre est en conflit avec le Canton. En cause: une université à distance qui lui coûte près de 400’000 francs par an

powered by

La ville de Sierre grince des dents. Elle débourse chaque année environ 400’000 milles francs pour une université à distance, qui n’accueille ni professeurs, ni élèves. Si chaque ville valaisanne doit participer aux frais des universités sur son sol, qu’en est-il pour celles qui pratiquent l’enseignement à distance?

 

Mise à jour 28.02.2018

Le recours de la ville de Sierre contre sa contribution à la formation universitaire à distance est «irrecevable», selon la décision du Tribunal fédéral. Le Tribunal fédéral juge aujourd’hui que les montants en cause ne sont pas suffisants pour menacer les finances de la ville. La contribution réclamée en 2013 ne représentait que le 0.38% des dépenses, selon le TF, qui juge que «ni l’intérêt financier, ni la question juridique en cause ne sont susceptibles de toucher les intérêts fondamentaux de la ville ou d’avoir un impact direct sur son équilibre financier».


Tags assigned to this article:
ECOLES