Sion 2026: en cas de vote populaire, la Suisse ne pourrait pas tenir les délais imposés par le CIO, met en garde Guy Parmelin

powered by

Nonante-deux oui, 87 non et sept abstentions: le Conseil national veut un vote de l’ensemble du pays sur la candidature valaisanne pour les Jeux olympiques de 2026. Plusieurs élus valaisans ont plaidé en vain en faveur du refus de la motion déposée par la socialiste grisonne Silva Semadeni, tout comme le conseiller fédéral Guy Parmelin, ministre des sports, qui a été clair devant le Parlement ce mardi:

«Les modalités de financement doivent être clarifiées avant janvier 2019. Le Conseil fédéral va soumettre son projet aux Chambres en mai et les débats aux Chambres devront être terminés avant la fin de l’année. Si on veut respecter les délais du Comité international olympique (CIO), un projet de loi avec référendum ne le permettrait pas. Et la candidature valaisanne ne serait plus réaliste.»

Si le Conseil des Etats devait devait donner suite à cette motion, cela aurait des implications sur le calendrier. Explications de Guy Parmelin.

Extrait du discours de Guy Parmelin devant le Parlement:


Tags assigned to this article:
JO