Soutien du Conseil fédéral à Sion 2026: une population mitigée, le monde économique, sportif et politique largement enthousiaste

powered by

Hier mercredi, le Conseil fédéral a décidé de soutenir la candidature aux Jeux olympiques Sion 2026, les réactions sont nombreuses. Nous avons posé la question à plusieurs personnes dans la rues. Les réactions sont plutôt partagées.

Côté sportif, politique et économique: l’enthousiasme est bien plus grand. Nous avons demandé à quatre personnalités de réagir: interviews de Philippe Varone (président de Sion), Didier Bonvin (responsable d’événements sportifs à Veysonnaz), Serge Métrailler (directeur de l’Association valaisanne des entrepreneurs) et Eric Crettaz (directeur général TeleThyon).

Et ce jeudi soir dans LE JOURNAL: face-à-face entre le président des Verts valaisans Jean-Pascal Fournier et le vice- président du parti libéral-radical valaisan, Jean-Claude Vocat.

Ci-dessous, toutes les interviews:

JO: réactions recueillies dans la rue. Micro-trottoir!

 

«Pour la ville, c’est un accélérateur de projet», dit le président de Sion Philippe Varone

 

«Pour le Valais, c’est une bonne opportunité de redynamiser notre économie touristique», affirme Didier Bonvin, responsable d’événements sportifs à Veysonnaz

 

«Je suis très confiant quant à la maîtrise de ce projet, pendant et après les Jeux», dit le directeur de l’Association valaisanne des entrepreneurs Serge Métrailler

 

Directement concernée, la station de Thyon doit maintenant étudier avec sérieux le dossier et sa participation. Eric Crettaz s’explique:


Tags assigned to this article:
JO