Surveillance des assurés: «Le Parlement a donnée les pleins pouvoirs aux détectives», fustige Emmanuel Amoos

powered by

Mobilisation multipartite ce vendredi à Sion contre la loi sur la surveillance des assurés: Parti socialiste, Centre Gauche PCS, les Verts et Forum Handicap Valais sont montés au créneau pour combattre la modification de la loi soumise en votation le 25 novembre prochain. Interview d’Emmanuel Amoos: il explique pourquoi il souhaite que la loi soit renvoyée sur la table du Parlement fédéral.


Tags assigned to this article:
VOTATIONS