«Toujours plus, le consommateur veut savoir ce qu’il boit, d’où vient le vin et comment est travaillée la vigne», dit le président de Vitival

powered by

Les 1000 membres de Vitival, l’association valaisanne des viticulteurs travaillant selon les méthodes de la production intégrée, ne font pas tous du bio, mais tous accordent de l’importance à la durabilité. Pour Stéphane Kellenberger, président de Vitival, cela répond à une attente du consommateur qui, aujourd’hui, veut toujours plus savoir ce qu’il boit, d’où vient le vin et comment la vigne est travaillée. Il évoque le nouveau label Vinatura (de VitiSwiss) qui justement montre cela. Autre projet: Vitisol, un projet qui se termine à fin 2018 et qui avait comme but de réduire les herbicides.


Tags assigned to this article:
VITI-VINICULTURE