Tunnel du Grand-St-Bernard: les automobilistes comme les gens d’Entremont devront vraisemblablement patienter jusqu’au 15 janvier

powered by

Ce vendredi matin, en conférence de presse les dirigeants du tunnel côté suisse ont fait le point sur la situation. Il a été question des travaux, de l’agenda, des finances et des conséquences économiques de cette fermeture. Sachant que la perte par jour pour la société qui exploite le côté suisse du Grand-St-Bernard s’élève à 20’000 francs, à la fin de l’année, le tunnel affichera un manque à gagner de l’ordre de 2,1 millions. Hors service depuis septembre, le tunnel ne pourra pas être ouvert le 30 novembre, le président de la société Olivier Français parle plutôt du 15 janvier.

Pour Joachim Rausis, président d’Orsières, toute la vallée d’Entremont se trouve dans une situation particulière depuis la fermeture du tunnel puis du col. Pour le président du gouvernement valaisan Jacques Melly, la situation est particulièrement délicate.