André Roduit, président de GastroValais: «Une fermeture accompagnée d’une aide financière aurait été préférable. En bricolant comme aujourd’hui, on va mourir»

powered by

André Roduit, président de GastroValais réagit aux annonces du jour du Conseil fédéral. La fermeture programmée des restaurants à 22 heures -en Valais- a un impact sur la clientèle.
La limite de 4 personnes par table provoque des annulations en cascade et une baisse de la fréquentation. Pour GastroValais, sans aide financière, la branche court «à la catastrophe».
L’interview intégrale d’André Roduit.