«Avec le retour des grands prédateurs, on assiste à la fin d’une anomalie». Interview du prof. en biologie Raphaël Arlettaz

powered by
https://canal9.ch/wp-content/uploads/ITW-biodiversité-.fr_FR.vtt

Le lynx, le loup, le gypaète, l’aigle… Tous les grands prédateurs ont eu droit à leur campagne de presse. Comment le biologiste Raphaël Arlettaz réagit-il aux articles parus dans les médias? Y a-t-il de la place pour tous ces prédateurs dans notre canton? Le problème se situe-t-il dans le fait que bon nombre de gens veulent une nature totalement maîtrisée et calculée? La population de lynx est inférieure à ce qu’elle devrait être; le braconnage en est-il responsable? Autant de questions auxquelles répond Raphaël Arlettaz, professeur de biologie, est invité dans Le Journal.