Chambres fédérales: bilan de la session d’été, avec le Valaisan Thomas Egger

powered by
https://canal9.ch/wp-content/uploads/Bilan-parlementaire-ITW-.fr_FR.vtt

La session d’été des parlementaires s’est achevée aujourd’hui 21 juin à Berne. Nous faisons le point sur les grandes décisions des deux Chambres avec le conseiller national haut-valaisan Thomas Egger.

Hier jeudi, les sénateurs ont dit «oui» – contre l’avis du Conseil fédéral – à un congé paternité de deux semaines. Ils ont en revanche refusé de suivre l’initiative populaire qui demande un congé de quatre semaines. Le National doit encore se prononcer cet automne.

Après le National, la Chambre haute a suivi le Conseil fédéral en acceptant mercredi passé une réforme du droit des sociétés anonymes avec, à la clé, des seuils féminins pour les entreprises cotées en Bourse. Ces seuils, non contraignants, sont d’au moins 30% dans les conseils d’administration et 20% dans les directions.

Côté refus, le Conseil National a rejeté les deux initiatives populaires «Pour une Suisse sans pesticides de synthèse» et «Pour une eau potable propre et une alimentation saine». Aucun contre-projet n’a été proposé. Plusieurs mesures prévues dans la politique agricole 2022+ vont déjà dans ce sens pour une majorité des députés. Le dossier passe au Conseil des Etats.

Dernier point, mardi passé, la Chambre basse n’est pas entrée en matière sur un projet de loi pour plus de transparence des lobbys en Suisse (chaque élu possède deux cartes d’accès au Palais qu’il peut transmettre notamment à des représentants d’intérêts). Le dossier retourne au Conseil des Etats.