Constructions illégales à Bagnes: le président Eloi Rossier s’explique suite au rapport d’experts

powered by

La commune de Bagnes est épinglée par un rapport d’experts qui constate que dix constructions sont illégales et que le règlement des constructions (homologué par l’Etat du Valais) n’est pas conforme à la loi cantonale. On évoque aussi de conflits d’intérêts possibles au sein de l’administration. Eloi Rossier, président de la commune Bagnes s’explique dans LE JOURNAL.

Révélées par Le Nouvelliste en août dernier, les turbulences traversées par le secteur de la construction à Bagnes alimentent les conversations. Le rapport intermédiaire présenté mercredi au conseil communal de Bagnes confirme, selon nos informations, qu’une dizaine de cas ne respectent pas la réglementation en vigueur, dont cinq dossiers qui ne seraient pas en conformité avec la lex Weber.

“A la suite de ce rapport intermédiaire, le conseil communal en janvier va prendre une journée pour analyser l’ensemble les propositions faite par les experts et prendre les mesures qui s’imposent s’il y a lieu. Il est trop tôt pour dire s’il y aura des démissions; je suis convaincu de l’intégrité morale de l’ensemble des mes collègues.”

En attendant le rapport définitif (fin janvier 2016), les experts indépendants ont proposé des premières mesures, en bloquant de travaux en cours sur des chantiers incriminés ou en demandant à tous les acteurs d’appliquer tout de suite la loi cantonale sur les constructions.