Crans-Montana claque la porte du Magic Pass pour la fin de la saison

Crans-Montana et le Magic Pass c’est fini. La société de remontées mécaniques CMA rompt sa participation à la coopérative à partir de la fin de saison d’hiver 2020.

Dans un entretien accordé au journal Le Temps ce lundi, Maxime Cottet, directeur de CMA, a annoncé que le contrat ne serait pas renouvelé en raison du refus de la coopérative d’adapter son offre à la station du Haut-Plateau.

«Nos propositions de modifications de l’offre n’ont pas été entendues, aujourd’hui nous ne renouvellerons donc pas le contrat qui nous lie au Magic Pass jusqu’à fin avril 2020». Maxime Cottet, directeur de CMA.

 

L’objectif de la société détenue par le milliardaire Tchèque Radovan Vitek était de placer Crans-Montana sur un Magic Pass Premium qui aurait fait débourser aux clients un supplément pour profiter de la station, à la manière des Diablerets et de son domaine Glacier 3000. Problème: les membres de la coopérative du Magic Pass ont refusé cette proposition à l’unanimité lors de leur assemblée du 24 septembre dernier.

«Pourtant elles n’avaient rien à perdre, puisque cela ne changeait rien pour elles, et nous, nous avions tout à y gagner», assure Maxime Cottet.

Pour rappel, CMA menace de quitter le Magic Pass depuis le début de l’année. Après ce dernier refus d’adapter l’offre à la station du Haut-Plateau, celle-ci lui avait donné deux mois, soit jusqu’au 15 octobre, pour revenir en arrière. Crans-Montana-Aminona met aujourd’hui sa menace à exécution, malgré sa promesse de contrat avec le Magic Pass jusqu’en 2022.