En Valais, la Police intervient en moyenne une fois par jour pour des cas de violence domestique: il est temps de briser le silence!

powered by
https://canal9.ch/wp-content/uploads/Violences-domestiques-.fr_FR.vtt

La parole se libère autour des violences conjugales et domestiques. Après le mouvement #metoo et la Journée mondiale contre les violences faites aux femmes de ce week-end, c’est autour de l’Etat du Valais de communiquer sur la question au travers d’une grande campagne qui s’adresse notamment aux auteurs de violences.

Briser le silence: tant pour les victimes que pour les auteurs. C’est le slogan de cette campagne de sensibilisation, pour un phénomène qui entraîne en moyenne une intervention de la police par jour en Valais, celle des violences domestiques. S’il y a bien longtemps que des dispositifs existent pour les victimes, ce n’est que depuis le 1er janvier 2017 que les auteurs de violences sont également pris en charge. Dans les cas graves, ceux-ci doivent subir un entretien obligatoire après avoir été expulsés de leur domicile. Depuis cet été, cette prestation est fournie par Caritas Valais.

En avril 2019, la Convention d’Istanbul entrera en vigueur en Suisse. Signé par 33 pays, ce texte vise justement à accroître la prise de conscience du grand public sur la question des violences domestiques. Rien que pour l’année 2017, ces dernières concernent plus de 17’000 infractions au niveau national, 913 en Valais.