La «bande» de Monthey à nouveau sur le banc des accusés, ses membres risquent 5 à 7 ans de prison ferme

Des peines de 5 à 7 ans de prison ferme ont été requises contre la «bande» de Monthey. Presque trois ans après les faits, on rejoue le procès des 11 prévenus de la rixe de Monthey. Pour rappel, une bagarre avait éclaté le 21 avril 2017 dans un bar montheysan du centre-ville. Celle-ci s’était terminée par des coups de couteaux et plusieurs blessés, dont un grièvement.

Deux ans plus tard, en avril 2019, ceux que la procureure Emmanuelle Raboud avait qualifiés de «petites frappes qui se prennent pour de gros caïdes» ont été jugés en première instance et condamnés pour lésions corporelles simples et participation à une rixe, tout comme le plaignant qui a également porté des coups. Ce dernier a comparu à huis-clos ce matin, c’est-à-dire sans la présence des autres prévenus et du public.

C’est le ministère public qui a fait appel du jugement en première instance. Sur les 11 prévenus, la procureure a requis ce jour 5 expulsions du territoire suisse pour 15 ans et des peines allant de 5 à 7 ans de prison ferme sans possibilité de sursis.

Les audiences continuent demain. La décision finale de ce jugement en deuxième instance est attendue avant la fin de semaine.

Compte-rendu dans Le Journal de mardi.