La proportion de jeunes Valaisans en HES ou EPF est inférieure à la moyenne nationale. Le Canton veut y remédier. Interview de Christophe Darbellay

powered by

Dans son rapport sur les Hautes Écoles 2018, il est notamment question des enjeux et aux opportunités de la numérisation pour les hautes écoles et les instituts de recherche situés en Valais. Au-delà de cette question, qui touche l’ensemble de l’école (et la société en général), Christophe Darbellay, ministre de la formation, note que la proportion de jeunes Valaisans en HES est bien inférieure à la moyenne nationale. Une situation que le Canton entend changer, par exemple en assouplissant les conditions-cadres. Interview de Christophe Darbellay, lors de la conférence de presse du Rapport sur les Hautes Écoles 2018.

Voir le rapport 2018 sur les Hautes Écoles


Tags assigned to this article:
ECOLES