LE JOURNAL du 05.09.2018

powered by
Plus d’un franc 70 le litre: le prix du litre d’essence grimpe. Géopolitique et canicule en sont la cause

Le litre d’essence à la pompe a franchi la barre du 1 franc 70, et d’autres hausses semblent s’annoncer. Plusieurs facteurs expliquent ce prix, le plus marquant étant l’instabilité internationale. Il y a la canicule aussi, qui a joué un rôle, plus précisément le transport du pétrole sur sol helvétique, arrivant via le Rhin: si le fleuve a trop ou pas assez d’eau, les cargos ne peuvent pas décharger normalement. Et ça se répercute sur le prix de l’essence.
Doit-on s’attendre à payer plus de 2 francs le litre comme avant la crise de 2008? Difficile à dire, certains experts s’attendent encore à une hausse les prochains mois.

Le Valaisan Sébastien Epiney dirige Tourisme Destination Gstaad depuis un an. Interview

Il a été «Monsieur Nendaz Tourisme» pendant plus de quinze ans, Sébastien Epiney est depuis près d’une année à la tête de Tourisme Destination Gstaad. De la station familiale valaisanne au haut lieu du tourisme mondain, il a changé du tout au tout! Il disposait de 3 millions de francs en Valais pour faire son travail, son budget est aujourd’hui de 10 millions. Il explique ce qui différencie ces deux mondes, les différentes manières de travailler.

Les temps forts du jour en bref et en images
  • Lonza AG s’est engagée à assainir les sites pollués dans le Haut-Valais résultant de son activité industrielle passée. Le Canton s’en réjouit
  • Deux stèles d’exception ont été découvertes sur le site archéologique de Don Bosco à Sion
  • La région du Chablais passe le cap des 100’000 habitants
  • Faut-il inscrire le vélo dans la Constitution? Presque tous les partis politiques valaisans disent «oui»
  • En pleine forme, le hockeyeur haut-valaisan Nico Hischier prépare ses valises pour New York

 

Les défis du développement architectural au cœur des villes valaisannes sous la loupe de Lucien Barras

Densification, construction vers l’intérieur, requalification… tels sont les maîtres-mots qui découlent de la dernière révision de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire.
Des mots qui peuvent faire peur… Reste qu’il est maintenant de la compétence des cantons et des communes de les mettre en œuvre. Commentaire et analyse par l’urbaniste architecte Lucien Barras, en marge du magazine LES PIEDS SUR TERRE qui consacre un reportage sur un habitat collectif, Double Vue.

 

Twingi LandArt 2018: une exposition à ciel ouvert. A voir jusqu’au 14 octobre

Balade dans le Binntal pour découvrir une exposition d’art contemporain à ciel ouvert: «Twingi LandArt 2018». La nouvelle curatrice Luzia Carlen nous confie sa vision de l’événement et les artistes Barbara Jäggi et Wilhelm Wenger nous parlent de leur travail en lien avec la nature.