Ligne à THT Chamoson-Chippis: «Swissgrid veut passer en force, on a besoin de tous pour faire blocage», dit Mathias Reynard

powered by

Sur le terrain, Swissgrid va de l’avant avec la ligne THT Chamoson-Chippis. Au Grand Conseil, la résistance s’organise pour bloquer cette construction. Des élus PDC, PLR, ADG et UDC du district de Sierre font front commun contre les travaux en cours. Ils exigent avant toute chose une planification de détail de la ligne litigieuse. Des chefs de groupe, tous bords confondus, pourraient apporter cette semaine un soutien de poids à cette démarche. Même combat pour Mathias Reynard, mais à Berne: le socialiste a obtenu réponse du Conseil fédéral à son interpellation. Réponse qu’il commente dans cette interview: «Comme d’habitude, les autorités se renvoient la responsabilité…»

Le Conseiller national se félicite de l’union politique en Valais autour de ce dossier:

«Il y a un très beau travail qui est fait aussi au niveau de la députation, et pas de façon politique politicienne. Ça veut dire que les chefs de groupe de tous les partis se mettent ensemble, déposent une intervention qui sera ,vraisemblablement, déposée cette semaine, ce qui est efficace. On a vraiment besoin de toutes les forces pour faire blocage. Depuis le début, c’est le combat de David contre Goliath, on est face au lobby de l’électricité, ils ont des réseaux dans tout ce qui a du pouvoir en Valais et en Suisse. C’est extrêmement difficile, même si on voit que ce dossier est complètement absurde. Sur 52 pylônes, 34 ne peuvent pas être construits tels quel. Ils veulent passer en force, donc on a vraiment besoin de toutes les forces politiques au-delà des étiquettes politiques pour bloquer ce dossier.»

La semaine s’annonce cruciale pour les opposants. Vendredi, une manifestation citoyenne viendra appuyer ce combat politique.

Interpellation de Mathias Reynard et réponse du Conseil fédéral


Tags assigned to this article:
ENERGIELIGNE THT