Monographic a publié plus de 350 livres en 40 ans. Mais sans aides extérieures, les frais ne pourraient être couverts

powered by

Saint Augustin à Saint-Maurice, Xenia à Sion et Monographic à Sierre: le Valais compte trois maisons d’édition au sein de l’Association Suisse des Diffuseurs, Editeurs et Libraires. Coup de projecteur – économique – sur les Editions Monographic. Une maison qui a fait paraître plus de 350 titres en 40 ans d’activité.

Si le 40%, en moyenne, du prix de la vente revient à l’éditeur (le 10% est versé à l’auteur, diffuseur et libraires se partageant le 50% restant), il n’est pas possible pour Monographie de couvrir tous les frais.

«Nous dépendons effectivement d’aides extérieures, conforme la directrice Aline Nicol Schoechli. Nous agissons différemment pour chaque livre: ce peut être des aides privées ou des aides étatiques. En Valais, la grande chance – notamment pour notre édition littéraire, c’est d’avoir le Service cantonal de la culture qui joue un rôle énorme.»

Monographic sort aujourd’hui entre six et dix ouvrages par année mais songe à diminuer la cadence. «L’édition ne meurt pas, elle est simplement en train de se transformer. Pour un auteur, il y a une possibilité infinie de proposer son texte, même sans maison d’édition.»

Fondateur de Monogaphic, Roger Salamin note que cela a été toujours été difficile, mais la situation a tout de même changé:

«À l’époque, on sortait trois à quatre livres par année, les libraires nous accueillaient à bras ouverts. Aujourd’hui, il y a saturation de livres au point que d’excellents livrent meurent sans avoir été connus et d’autres livres profitent d’une couverture médiatique peut-être un peu dirigée.»

 

Les Editions Monographie sur internet