Un livre sur Marie-Rose Zingg, pionnière de l’accueil des enfants en Valais

powered by
https://canal9.ch/wp-content/uploads/Zinggg-.fr_FR.vtt

L’un des buts de l’association Via Mulieris est de combler les lacunes de l’histoire des femmes valaisannes. Ce travail progresse avec la publication d’un livre sur Marie-Rose Zingg, fondatrice de la pouponnière valaisanne en 1931. C’est l’historienne Marie-France Vouilloz Burnier qui a sondé les archives et récolté les témoignages d’enfants passés par cette structure, à l’image d’Antonella Bene. Cette dernière a dirigé la pouponnière sous sa forme contemporaine – un accueil de jour – durant une dizaine d’années.

Le livre de Marie-France Vouilloz Burnier rend compte de l’importance de l’oeuvre bénévole de Marie-Rose Zingg qui, alors que l’Etat ne s’intéressait pas au sort des enfants illégitimes ou orphelins, ni aux mères célibataires, s’est battue pour leur trouver un toit et une éducation. Il en ressort néanmoins une image ambivalente de femme au caractère trempé qui, pétrie de convictions chrétiennes et bourgeoises, venait en aide sans pour autant tenir en haute estime les jeunes femmes qui lui cédaient leurs enfants.