Une centaine de vignes ont été abandonnées en 2018, ce n’est pas beaucoup. Mais cela pose quelques problèmes

powered by
https://canal9.ch/wp-content/uploads/Vignes-abandonnees-ITW-.fr_FR.vtt

Si les vignes abandonnées forment un phénomène marginal, on en comptabilise tout de même près d’une centaine pour l’année 2018. Et ces deux petits hectares causent quelques problèmes de taille, notamment sanitaires.

Privé de son célèbre vignoble en terrasse, le Valais perdrait un peu de son faste. Près de 85’000 parcelles forment le paysage viticole du canton, appartenant à quelques 20’000 propriétaires. Mais que se passe-t-il lorsque ces vignes cessent d’être exploitées et ne trouvent plus preneur? En droit, cela s’appelle le principe de déréliction.

On en parle avec Corinne Clavien, œnologue cantonale.