Une plaque pour les victimes d’abus sexuels dans l’Église

powered by

«Le mécanisme bien rôdé a permis à des personnes perverses de commettre leur crime des années durant. » Jean-Marie Fürbringer, vice-président du Groupe SAPEC qui vient en aide aux victimes d’abus sexuels par des religieux, témoigne avec émotion lors de la pose d’une plaque à la mémoire des victimes dans la chapelle du Closillon à Monthey.
Pour Mgr Jean Scarcella, abbé de St-Maurice, il faut «tout mettre en oeuvre pour que la vérité soit faite. Il faut suivre toutes les procédures que la tolérance zéro nous impose à nous, Église, et à la société.»