ANMO O PATOUÉ

<  Retour à l'accueil

Piyo fréhâ. Une chanson en patois d’Hérémence

(Chalet bien connu dans les mayens d’Hérémence, qui possède un toit très pentu) “J’ai vu passer un beau garçon, Nicolas de Jean de Zan’non. Tant qu’il a pu, il m’a regardée.  J’ai eu honte, il était sale mon tablier. Il

Suite...

É grandzé (Les granges) en patois de Nendaz

Souvenir du temps où les granges contenaient le foin pour le bétail et qu’elles étaient le paradis de la jeunesse. Une histoire racontée par Maurice Michelet en patois de Nendaz.

Suite...

Ou racâ

Connaissez-vous le raccard? Les raccards s’élèvent au milieu des villages, entre les maisons d’habitation, les granges et les greniers. Ils nous rappellent aujourd’hui encore qu’autrefois les familles vivaient de leur produits. Une histoire racontée par Gisèle Pannatier en patois d’Évolène.

Suite...

I mountàgne, racontée par Maurice Michelet en patois de Nendaz

Autrefois, on racontait que le diable et les mauvais esprits habitaient la montagne. On avait peur d’elle et on la respectait. Aujourd’hui on veut conquérir la montagne, arriver au sommet de plus en plus vite. La montagne est belle mais

Suite...

Demîndze u maën: souvenirs en patois de Nendaz

Le dimanche au mayen, c’était avant tout l’expédition générale pour la messe… Des souvenirs racontés par Jean-Pierre Fournier en patois de Nendaz.

Suite...

Le ski à Verbier en 1950, raconté en patois de Bagnes

On pouvait compter sur les doigts d’une main les Valaisannes qui skiaient à Verbier en 1950. Marianne Gard de Médières nous raconte la drôle d’histoire qu’elle et sa cousine ont vécue sur les pistes de Verbier. Du bon patois de Bagnes.

Suite...

Tsanson dû doïn magnën (Chanson du petit rétameur)

Isabelle Métrailler Loye chante en patois de Nendaz une très belle adaptation d’Étoile des neiges qui réchauffera les cœurs pendant les Fêtes. Elle est accompagnée à l’harmonica et à la guitare par Joël Nendaz.

Suite...

OUNA DZORNÉA U MAËN

Une journée au mayen et ses tâches quotidiennes, “c’était pénible parfois mais que l’on dormait bien la nuit !” Racontée par Jean-Pierre Fournier en patois de Nendaz.

Suite...

“Deman matën no partin p’o maïn”

“Demain matin nous montons au mayen”: le remuage jusqu’au mayen, avec les vaches, c’était une sacrée belle aventure… Une aventure racontée par Jean-Pierre Fournier en patois de Nendaz.

Suite...

I mouë (le mulet)

C’est l’histoire d’une amitié vécue entre un mulet, Lily de Brignon, et un enfant à Nendaz dans les années 1960… Racontée par Jean-Pierre Fournier en patois de Nendaz.

Suite...