powered by

Condamné, le glacier de la Plaine Morte pourrait redevenir un alpage fleuri dans deux siècles

Une glace qui disparaît pour faire place aux rochers: le paysage lunaire qui semble se profiler à l’horizon ne réjouit pas l’équipe de Matthias Huss. Le glaciologue de l’université de Fribourg se rend au moins deux fois par an sur le glacier de la Plaine Morte, au-dessus de Crans-Montana (mais sur le canton de Berne), pour mesurer la vitesse à laquelle il fond. Le glacier aura disparu d'ici à 2050, selon les projections des spécialistes selon qui rien ne pourra inverser la tendance. Peut-être y retrouvera-t-on, d'ici deux siècles, les verts alpages qui fleurissaient au temps des Romains.
Joël Antonin

Joël Antonin

Contributeur