powered by

Usage des caméras de surveillance: les “Big Brothers” pas toujours en règle

Le nombre de caméras de surveillance augmente en Valais, mais personne ne sait combien elles sont exactement sur le domaine public. Leur nombre varie beaucoup d’une commune à l’autre, ainsi que le délai de conservation des images. Une situation pas toujours conforme à la loi. Mieux former la police et mieux signaler la surveillance par des panneaux en plusieurs langues, deux priorités que met en avant le préposé VS à la protection des données, Sébastien Fanti.

Joël Antonin

Joël Antonin

Contributeur