powered by

Votations du 5 juin 2016: Loi sur l’asile

Les procédures d’asile en Suisse sont longues et coûteuses. L’année dernière, 39 523 demandes d’asile ont été déposées. Il devrait en aller de même cette année. En 2016, la Suisse dépensera 1,8 milliard de francs dans le domaine de l’asile. La réforme proposée poursuit un objectif: trancher 60 pour cent des demandes d’asile en 140 jours maximum. Pour gagner en efficacité, Berne veut traiter la plupart des procédures d’asile dans des centres fédéraux. Une procédure simplifiée est prévue pour la construction de ces nouveaux centres. Capacité totale: 5000 places.

Les personnes et les organisations concernées par la procédure d’asile seraient réunies sous le même toit: les requérants bien entendu, mais aussi les personnes qui les interrogent, les traducteurs et les représentants juridiques.

La représentation juridique justement, c’est le second axe de la réforme. Les fameux avocats gratuits - mis à disposition des requérants - que dénoncent les opposants, l’UDC en tête!

La Confédération s’appuie sur une expérience pilote pour inciter les Suisses à dire “oui”. En 2014, un centre test a ouvert ses portes à Zurich. Après 20 mois d’activité, la durée de procédure est en nette diminution. Le nombre de recours déposés par les requérants aussi. Pour les opposants, les chiffres ont été manipulés.

Invités pour en débattre:Philippe Nantermod, conseiller national PLR Mathias Reynard, conseiller national PS Jean-Luc Addor, conseiller national UDC Jérôme Desmeules, co-président UDC Vr